Magazine N°224 Septembre Octobre 2020

Près de chez vous

Quand le Léguer circulait librement, avant qu’il ne soit endigué, son lit s’étalait dans le jardin de Sainte-Anne et sur la zone de Nod Huel. C’est pour faciliter la navigation et le déchargement des marchandises que le Léguer sera canalisé au début du XIXe siècle, coupant le large méandre sur la rive gauche pour filer en ligne droite vers l’estuaire. Devenu marécageux, l’ancien lit de Nod Huel est peu à peu drainé et remblayé. Sainte-Anne voit son enclos s’agrandir, une route perpendiculaire au Léguer longe le jardin jusqu’au Manoir de la Haute-Rive. La ville s’étant historiquement développée sur la rive droite du Léguer, Nod Huel est devenu le lieu où s’installaient les activités dont on ne voulait pas en ville. Une usine à gaz s’y implante en 1936, en parallèle du développement de l’électricité dans la ville. De 1940 à 1960 environ, la décharge municipale apporte de nouvelles pollutions sur une autre partie de Nod Huel. En 1965, l’anse de Viarmes est comblée au profit d’un parking, signant la fin de l’activité portuaire de Lannion. Le pont de Viarmes est construit en 1970, prolongé sur la rive gauche par une voie de circulation plus large : le boulevard Mendès France. Dans la seconde moitié du XXe siècle, des activités s’installent à Nod Huel : une scierie, les services techniques de la ville, des activités industrielles et commerciales.
Depuis toujours se pose la question du devenir de Nod Huel : sans projet global pour ce quartier, il s’est développé de façon un peu anarchique au fil des ans. Depuis 1990, plusieurs études ont envisagé l’installation d’un port, d’un collège, d’un nouveau pont... La problématique majeure, véritable frein pour certains projets, reste la pollution du site : la décharge et l’usine à gaz, notamment, ont laissé des traces durables dans le sol. Et peu à peu, les réglementations évoluent : il faut maintenant prendre en compte les risques de submersion marine, qui s’accroissent avec le changement climatique. Le schéma de référence Lannion 2030 prévoit des enjeux
forts pour Nod Huel : entrée de ville par Ploulec’h, le quartier pourrait bénéficier d’un nouvel aménagement paysager. Il est aussi pressenti comme un espace pour l’élargissement du centre-ville, avec des liaisons douces et du stationnement, tout en renforçant le caractère fluvial de la zone. Depuis début 2020, un groupement de bureaux d’études (sous la houlette de Thierry Roty ARCAM) planche sur le devenir du secteur, qui compte le parc Sainte-Anne, la caserne des pompiers et la zone industrielle : « Cette fois, l’objectif n’est pas d’y implanter un projet défini mais de partir des contraintes du site pour identifier ce qui est envisageable pour Nod Huel », explique Mathilde Guihard, chargée de projet aménagement à la ville. A l’automne, les premiers scénarios se dessineront et donneront lieu à une concertation avec les Lannionnais.

nod huel 3

Magazine N°225 Novembre Décembre 2020

Près de chez vous

Dans le dernier numéro de notre magazine municipal, nous vous présentions l’histoire du site de Nod Huel et l’élaboration en cours d’un projet pour son aménagement. Les premières orientations ont été présentées aux élus et devaient l'être ensuite à la population à l’occasion des réunions publiques de quartiers, en novembre, annulées pour cause de confinement. Voici donc les grandes lignes de l'aménagement de Nod Huel, qui tient compte des nombreuses contraintes liées au site (voir numéro précédent).

Le projet envisage des berges piétonnes et paysagères le long du Léguer, et ce jusqu’à Loguivy d’un côté et le pont Sainte-Anne de l’autre, en lien avec le projet concernant les rives du Léguer. Un axe fort serait la création de grands espaces de stationnement. Une vaste construction sur pilotis (au-dessus du seuil de submersion marine) pourrait loger des entreprises. Les rues seraient elles aussi fortement transformées: le quai Foch serait réservé aux piétons, cycles et véhicules de services, le carrefour de la Haute-Rive serait réaménagé et permettrait de desservir toutes les directions tout en améliorant l’entrée de ville par Morlaix. « En apaisant le boulevard Mendès-France, on raccroche NodHuel à Sainte-Anne. Le parc pourrait aussi bénéficier d’uneouverture, avec des gradins pour y accéder, ce qui le rendraitplus visible dès la sortie du pont de Viarmes », note Françoise Le Men, adjointe aux politiques urbaines, avant de préciser :« Ces idées ne sont pour l’instant que des orientations. Le projet n’est pas encore ficelé et nous restons à l’écoute des réactions des Lannionnais et des usagers, de leur avis, de leur ressenti sur ces pistes d’aménagements. »

A cet effet, une réunion publique devait avoir lieu fin 2020, mais le contexte sanitaire ne nous permet pas, à l'heure du bouclage de ce magazine, de programmer cette réunion. Pour autant, chacun est invité à consulter la page dédiée du site internet de la ville et à proposer commentaires et remarques, qui permettront d'affiner le projet d’aménagement. L’étude devrait s’achever au premier semestre 2021.

nod huel 2

Ancien lit du Léguer, Nod-Huel a été endigué au 19ème siècle, puis a accueilli une zone d’activités à partir des années 1960 dont certaines polluantes, avec notamment les traces d’une usine à gaz et la présence d’une décharge.

La Ville Lannion, a souhaité engager avec Lannion Trégor Communauté un renouvellement urbain de Nod-Huel, en y associant le parc Sainte-Anne et le site de la caserne des Pompiers. Le schéma Lannion 2030 prévoit que Nod-Huel permette un élargissement le centre-ville avec une capacité d’accueil d’activités, un stationnement de 200 places et le renforcement de son caractère fluviale.

Qu'en sera t-il compte tenu des pollutions du sol et du risque de submersion marine ?
Comment y être intégrer les activités présentes, les projets en cours (Anthénéa, Pont Aval), l’habitat, les qualités paysagères et environnementales du site?

Une équipe pluridisciplinaire a été missionnée début 2020 pour proposer, à partir d’un diagnostic et d’une concertation, une programmation et un aménagement urbain pour l’ensemble de cette emprise.

Une concertation grand public sera menée à partir de septembre 2020.

Pour rester informés, pensez à vous inscrire à la newsletter Lannion 2030.  

L'équipe en charge de l'étude :  

  • ARCAM, Thierry ROTY, architecte urbaniste, mandataire
  • ABP, Bertrand PAULET paysagiste
  • GINGER BURGEAP, ingénierie pollutions
  • IAOSENN, ingénierie environnementale
  • ECR Environnement, ingénierie
  • VRD - ALIZES, programmation urbaine
  • CERCIA Conseil, étude du commerce et des services
  • WIINCH, Consultant activités portuaires et nautisme

vue aerienne nod huel lannion

Hôtel de Ville

Place du Général Leclerc
22303 Lannion

Tél : +33 2 96 46 64 22
Fax : +33 2 96 37 17 03

Du lundi au vendredi
8h 12h - 13h30 17h30
Le samedi 9h 12h

Etat Civil

Lundi Mardi Mercredi et Vendredi:
8h-12h / 13h30-17h30.
Jeudi: 8h-12h.
Samedi: 9h-12h.
Passeports et cartes nationales d'identité : uniquement sur rendez-vous.

Webencheres

Ventes aux enchères des occasions de la ville de Lannion.

logo webencheres

Espace familles

Ce portail présente de nombreux avantages : démarches simplifiées, informations personnalisées, paiements sécurisés en ligne, accès 7j/7 et 24h /24.

bandeau espace famille lannion

https://www.espace-citoyens.net/ville-lannion/